La gynécologie naturelle et moi

La gynécologie naturelle est une abordage holistique  de la santé féminine.
J’ai appris dès mon plus jeune âge que les menstruations font mal et perturbent notre routine, alors j’ai passé beaucoup de temps à dire que dans ma prochaine vie, je voudrais être un homme pour ne pas avoir à passer par là.
À l’époque, on ne parlait pas d’endométriose, alors j’avais des douleurs très intenses qui étaient apaisées avec des médicaments forts et des phrases comme : « C’est comme ça, ça passera bientôt » ou « C’est juste une excuse pour ne pas aller à l’école ».
C’étaient des douleurs terribles, à tel point que lors de mon accouchement, alors que mon fils était en train de naître, je pensais que ce n’était pas encore l’heure car je n’avais pas ressenti de douleur supérieure à celle que j’avais avec l’endométriose. Et ce n’est qu’à l’âge de 35 ans, ici au Canada, que j’ai découvert que j’avais l’endométriose, de niveau 4 (c’est-à-dire que la maladie avait déjà touché d’autres parties de mon corps en plus de l’utérus).
Les résultats et les commentaires n’étaient pas du tout encourageants. Les chances d’avoir des enfants étaient pratiquement nulles, l’ablation de l’utérus était fortement recommandée, en plus des médicaments très forts qui me déconnectaient de mon corps.
Comme je suis têtue et que je n’accepte pas les réponses standards, j’ai cherché d’autres savoirs, plus naturels, jusqu’à découvrir la gynécologie naturelle.
J’ai appris à inclure dans ma routine la vapeur pour l’utérus, des tisanes liées à la santé féminine, j’ai remplacé les serviettes hygiéniques ordinaires par une coupe menstruelle et des serviettes hygiéniques écologiques, j’ai commencé à éviter certains aliments qui contribuent au processus inflammatoire, et j’ai remarqué des améliorations tant sur le plan physique qu’émotionnel.
J’ai commencé à comprendre le processus plus profondément, travaillant peu à peu à la guérison du féminin blessé qui existe en moi (qui vient de cette vie, de mon héritage ancestral, ainsi que d’expériences d’autres vies où le féminin a été très maltraité et réduit au silence).
À mesure que je me redécouvrais, j’ai également compris que d’autres femmes vivaient des expériences similaires aux miennes.
C’est alors que j’ai ressenti l’appel à travailler la gynécologie naturelle avec d’autres femmes et à donner une voix à nos douleurs conscientes et inconscientes, en apportant des réflexions, des changements de mode de vie, et en créant un réseau de soutien.
Je suis très reconnaissante pour mes inconforts, qui m’ont menée vers ce chemin de guérison et conscience.
Si mon histoire vous a touchée, venez faire partie du prochain cercle de femmes où nous parlerons de la santé féminine.
Avec l’amour et la gratitude,
Mari

Mariana Brayner Falangola

Compartilhe

Facebook
WhatsApp
E-mail

Mariana Brayner Falangola

“Escorpiana com ascendente em peixes, sempre estive ligada às emoções, à espiritualidade, ao que é profundo e misterioso…”